Vide

Total : 0,00 €

www.latutadoc.com

la cultura occitana en linha
e vòstra botiga a Tolosa

Artemis

Sur ce cinquième album baptisé « Artémis », se dénote plus que jamais l’influence du blues (« Embarcatz ! », «Te’n vas de matin», « Mistral », « Lei rainards », « Occitanie sur mer»...), que ce soit dans les sujets abordés («Tout mon temps») ou dans la forme, sans jamais tomber dans le style académique mais plutôt par l’utilisation de formes modales ou par l’emploi d’open tuning, très fréquent dans le blues (notamment chez Led Zeppelin ou les Rolling Stones). L’inspiration de Moussu T e lei Jovents est multiple et variée, allant des compositions brésiliennes («Le bateau», «Mon drapeau rouge») à des formes plus pop à la Floyd frôlant le progressif sans jamais oublier la chanson (« Monte vas cançoneta ? »). La place accordée à la guitare acoustique sur l’album donne à ce disque une dimension moins électrique que « Putan de cançon », leur précédent opus, tout en restant résolument rock !

L’usage de l’occitan est plus que jamais présent puisque c’est dans cette langue que le groupe se sent le plus indépendant. On retrouve donc un savant mélange de légèreté et de nostalgie, de révolte et d’accents poétiques puissants, sans ostentation aucune. Cette fois-ci c’est la déesse Artémis qui devient l’égérie de Moussu T e lei Jovents. Artémis, déesse de Phocée et protectrice de Marseille. Elle représente à la fois la figure de la lutte pour le changement, contre l’exploitation mais aussi cette image immuable de la maternité et de la douceur du foyer : ambivalence que l’on rencontre dans l’œuvre du groupe, au fil des chansons. C’est d’ailleurs ce même principe qui a guidé les troubadours occitans du Moyen Age (compositions de chansons d’amour et poèmes dédiés à la «Dame») et que l’on retrouve aussi chez des artistes plus contemporains. Leur répertoire est un subtil mélange de douceur du climat et de paysages de bord de mer, mêlés à l’âpreté de la construction navale et à l’odeur de l’acier, le tout mâtiné de relents de luttes sociales et de combats. Une fois encore les thèmes favoris du groupe (dont le point de vue est parfois très «masculin» : la guerre, l’acier, les pétroliers) s’expriment sous l’égide de la femme protectrice et meneuse, Artémis, qui succède logiquement aux figures féminines déjà présentes dans les précédents albums : l’amourette d’école dans « Mademoiselle Marseille », les filles du voisinage dans « Forever Polida » ou la garçonne dans «Home sweet home».

Artiste: 
Moussu T e lei Jovents
Label: 
Manivette Records
Date parution: 
2013
Nombre de titres: 
13 Titres
Langue cd: 
Categorie cd: 
Référence:
CD197
15,00 €